Fill in your email address to obtain the download verification code.
Enter the verification code
SKeyes Center for Media and Cultural Freedom - Samir Kassir Foundation

Remise du prix « Médias, femmes, paix et sécurité »

Vendredi 16 décembre 2022
Photo credit: National News Agency

Justice sans frontières et le Global Network of Women Peacebuilders (GNWP) ont célébré la remise du prix « Médias, femmes, paix et sécurité » lors d’une cérémonie qui s’est tenue à Beit Beirut, à Sodeco, sous le patronage du ministre sortant de l’Information Ziad Makari. Ce prix est décerné pour la première fois au Liban. Et c’est Zalfa Georges Assaf qui a remporté la première place pour son documentaire Women Fighters for Peace.


Le jury comprenait : Fadi Chahwan, journaliste ; Nadia Khalifé, conseillère régionale pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes à l’Escwa) ; Widad Jarbouh, journaliste et chercheuse à la Fondation Samir Kassir ; Rola Mikhaël, fondatrice et directrice exécutive de la Fondation Maharat, et Myriam Sfeir, directrice de l’Institut arabe de la LAU.


Au cours de la cérémonie, la présidente de Justice sans frontières Brigitte Chalabian a parlé de l’organisation qui « travaille sur les questions d’accès à la justice, les problèmes, les conseils juridiques gratuits et les politiques avec la communauté locale (…) Quant à la résolution 1325 des Nations unies, elle accorde une grande place au rôle des femmes dans la prise de décision à tous les niveaux ».


Puis Mavic Cabrera Baliza, coordinatrice internationale du GNWP, a souligné « l’importance du rôle des médias indépendants et leur focalisation sur les questions féminines, ainsi que de la mise en valeur de leur image et de leur présence active à tous les niveaux, sans oublier la nécessité d’avoir des lois et des règlements qui protègent les journalistes et la liberté de parole ».


Le ministre sortant Makari a, quant à lui, insisté sur le fait que « vingt-deux ans se sont écoulés depuis que la résolution 1325 a été adoptée par le Conseil de sécurité, le 31 octobre de l’année 2000, et la bataille pour les droits des femmes continue (…) Il est vrai que le Liban officiel a élaboré un plan d’action pour mettre en œuvre la résolution 1325, que des stratégies ont été mises en place, que des amendements ont été apportés à certains textes de lois pour assurer l’équité envers les femmes, mais les médias restent le moteur qui pousse les sociétés vers l’autonomisation de leurs femmes ». Pour le ministre sortant, il faudrait parvenir à établir un quota au niveau de la représentativité parlementaire et œuvrer pour les droits personnels des épouses et des mères libanaises.

Share News

 
canl? sex sohbet - sohbet hatt? numaralar? - sex hatt? - sohbet numara - canl? sohbet hatlar? - sex hatt? - bonus veren siteler casino siteleri