SKeyes Center for Media and Cultural Freedom - Samir Kassir Foundation

Conférence de Bahreïn : des articles critiques bloqués en Jordanie

Dimanche 30 juin 2019

La conférence de Manama (Bahreïn), démarrée le mardi 25 juin et annoncée par Donald Trump comme “l’accord du siècle” pour la paix au Proche-Orient, a suscité un vif débat au sein de la presse du Moyen-Orient, notamment en Jordanie, pays participant.
 
Selon des informations recueillies par RSF, au moins trois journalistes jordaniens ont été empêchés de publier des articles critiques sur cette conférence, dont deux travaillant pour le journal Al-Ghad. Le premier, Majed Tobeh, explique sur Facebook qu’il avait qualifié ce plan de paix de “science-fiction” pour les Palestiniens, sans mentionner la participation de la Jordanie. Le deuxième, Jamil Nimri, s’intéressait notamment à la résistance civile dans le pays et à la montée des prix.
 
Contacté par RSF, le rédacteur en chef d’un média jordanien en ligne, qui souhaite garder l’anonymat, indique que cette censure émane des “services de sécurité générale” qui ont enjoint par téléphone les responsables de plusieurs rédactions à ne pas publier d’informations “négatives” sur la participation de la Jordanie à cette conférence. Il ajoute qu’ils ont aussi été poussés à retirer un article annonçant le refus du Koweït de se joindre aux pourparlers.

Share News