Infos:  Infos Liban  |  Infos Syrie  |  Infos Palestine  |  Infos Jordanie English | العربية

Infos | Syrie

 
Le nord de la Syrie en passe de devenir un nouveau trou noir de l’information
October 15, 2019
Source: Reporters sans frontières
 
De nombreux journalistes étrangers ont quitté le nord de la Syrie depuis dimanche 13 octobre 2019. Cette situation est le résultat de la dégradation des conditions sécuritaires et l’avancée des forces du gouvernement syrien, qui a déployé son armée dans le nord-est de la Syrie à la suite d’un accord avec les Kurdes contre l’offensive de la Turquie. C’est le cas notamment de Feras Kilani, correspondant pour la BBC, qui indique être désormais passé au Kurdistan irakien.

Le même jour, un convoi de civils, accompagné de soldats kurdes et de journalistes a été bombardé à Ras Al-Ayn (Serekaniye), dans le nord de la Syrie, faisant des dizaines de victimes. Le convoi se trouvait entre Qamishli et Ras Al-Ayn, où les Kurdes prévoyaient de manifester contre l'intervention de l'armée turque.

Deux journalistes ont été tués dans ce convoi : Saad Ahmad, correspondant pour l’agence kurde Hawar News (ANHA), ainsi que Mohamed Hossien Rasho, correspondant pour la chaîne kurde basée en Suède, Çira TV. Au moins huit autres ont été blessés, selon l’Union des journalistes syriens kurdes, jointe par RSF. Tous sont des journalistes locaux travaillant pour des médias régionaux tels que les agences kurdes Firat News (ANF) et Hawar News (ANHA), l’agence syrienne North Press (NPA), la chaîne kurde Sterk TV et la chaîne kurde irakienne Rudaw. 

Une équipe de la chaîne France 2, composée de Stéphanie Perez, Nicolas Auer et Yan Kadouch, était également présente à l’arrière du convoi, mais n’a pas été touchée.

Par ailleurs, la connexion Internet dans le nord-est de la Syrie a été coupée dans la nuit de dimanche, ce qui rend l’accès à l’information d’autant plus difficile, rapporte le Rojava Information Center.